Actualité,  Conseil

Choisir ses cosmétiques : une liberté bien moins futile qu’il n’y paraît

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

INTRODUCTION

Cet article participe à l’évènement “Carnaval d’articles sur la Liberté” du blog Investir et s’enrichir

Qu’est-ce que la liberté, sinon le fait d’avoir le choix et de pouvoir l’exprimer ? Dans notre système politique actuel, le plus grand droit est le droit de vote, mais aussi le droit d’expression. Néanmoins, ces droits ne permettent pas toujours d’apporter les changements souhaités. Les candidats ne tiennent pas toujours leurs promesses. Et l’expression, même si elle est libre, n’est pas toujours écoutée. D’après moi, à notre époque, c’est à travers notre consommation que nous nous exprimons de la façon la plus efficace.

Ah mes petits loups ! Si vous saviez tout ce que vous dites à travers vos achats… Ils décrivent vos rêves, vos valeurs, vos attentes, ils reflètent votre budget et vos besoins. Une personne peut se dire verbalement « écologique » et avoir une consommation qui raconte une toute autre histoire. Aussi, si nos paroles et nos consommations ne sont pas sur la même longueur d’ondes, jamais nous ne pourrons espérer être entendus.

La cosmétique dans tout cela.

Souvent, quand on parle de cosmétique, cela a une connotation plutôt futile. C’est même une activité qui peut paraître égocentrique, et uniquement centrée sur le paraître. Pourtant, la cosmétique est bien plus vaste et pratiquée par tous, ne serait-ce que pour l’hygiène.

Je me rappelle du temps où je ne me posais pas toutes ces questions.

Je me vois encore debout devant un rayon de gels douche.

Un rayon plein de couleurs et plein d’odeurs très attrayantes.

Comment je choisissais mon produit ?

Avec les yeux et le nez.

Avec le recul, il est intéressant de constater qu’un produit cosmétique, bien loin de seulement vendre les capacités de celui-ci, vend aussi un rêve et des valeurs.

Peut-être que si votre gel douche est un « Tahiti Douche », rêvez-vous d’évasion – qui sait ?  – et que vous n’avez ni le temps ni l’argent pour partir en voyage.

Peut-être que si vous utilisez un gel de couleur verte avec le mot « bio » écrit sur l’emballage de votre gel douche, voulez-vous plus de naturel.

Certains gels douche sont aussi clairement faits pour correspondre à des personnes dynamiques et sportives.

Pas dans leurs propriétés, non, mais dans leur design, dans leur odeur, et par le rêve qu’ils vendent.

Il y a aussi le rêve de la jeunesse éternelle, avec tous les produits anti-âge, les colorations capillaires et les produits contre la calvitie.

Il y a aussi tous ces produits « sensualité » pour – qui sait –, trouver enfin l’âme sœur grâce à un parfum.

Comme vous pouvez le constater, la cosmétique est un achat qui est souvent compulsif et lié à un fantasme plutôt qu’à un besoin pratique et défini.

Mais finalement, peut-être que le parfum n’aura pas amené l’amour de votre vie à vous trouver. Peut-être que ce gel douche avec « bio » marqué dessus n’est pas aussi naturel que vous le pensiez, et que vous avez acheté ces produits de façon aveugle. Dans ce cas, vos mots disent une chose et vos achats en disent une autre.

Quelles sont les répercussions d’une telle consommation.

Finalement, est-ce si grave que ce produit soit un mensonge ? Après tout, ce n’est qu’un cosmétique, sans grande incidence.

En réalité mes louveteaux, les incidences sont énormes. Pour commencer, vous donnez votre argent à une personne qui vous ment, et qui a pour seul objectif de vous duper en se servant de vos attentes pour susciter l’achat. Et dans ces temps où l’économie est au centre de notre vie, il est important de réfléchir à deux fois avant de savoir à qui nous voulons donner notre pouvoir. Car oui, si nous donnons notre pouvoir aux élus, il en va de même quand nous achetons des produits. Personne n’a envie de donner son argent à un menteur.

En plus de cela, ce produit sera-t-il efficace sur le long terme ? Non ? Alors est-ce vraiment judicieux de choisir librement un produit qui ne tiendra pas ses promesses ?

Finalement, qu’implique le choix d’un cosmétique?

En choisissant un cosmétique conforme à vos valeurs, vous pouvez donner votre pouvoir d’achat aux valeurs que vous défendez. Ne sous-estimez surtout pas ce pouvoir d’achat ! Après tout, combien de personnes sont-elles à dépenser des sommes astronomiques pour espionner notre consommation ? Et cela afin de pouvoir nous cibler davantage. Plutôt que de prendre comme une agression cette intrusion, si nous l’utilisions comme un moyen d’expression ? Ces gens veulent connaître votre demande en matière d’achats ? Très bien !

Pourquoi cela serait-il un problème ? C’est même le moment idéal pour réclamer !

Réclamer un cosmétique honnête, qui tient les promesses que le marketing a mis en place pour lui.

Si votre valeur est l’écologie, réclamez des produits sans plastique, qui maintiendront en vie la faune et la flore, et donneront une planète accueillante pour nos enfants.

Si votre valeur est qualitative, demandez des matières premières de choix !

Si votre valeur est l’éthique, demandez des produits qui soient non testés sur les animaux, qui n’impliquent pas l’exploitation des singes pour les noix de coco, ou encore des enfants dans les mines comme pour certains micas.

Exprimez-vous ! Car dans une société où tellement de choses tournent autour de la consommation, aujourd’hui, c’est notre principal moyen d’expression.

Car oui, nous pouvons bien parler des méchantes entreprises que personne n’arrive à abattre. Pourtant, aussi puissantes soient-elles, le jour où personne n’achètera plus leurs produits, que pourront-elles bien faire ?

Il faut déjà se faire à une réalité tout bête, c’est que si ces produits sont sur le marché, c’est qu’il existe des acheteurs, des personnes qui donnent leur pouvoir à ces produits.

Alors ? Vous voulez un monde meilleur ? Posez-vous la question de vos valeurs et de vos besoins, car la surconsommation est devenue habituelle dans notre société.

On illustre la surconsommation comme une liberté des occidentaux, mais est-ce que cette prétendue liberté nous rend plus heureux ? Est-ce que nous l’avons choisie ? Ou est-ce que nous y sommes poussés? Libres de consommer comme bon nous semble, oui, mais cela est-il concret ? Cela est-il nécessaire ? Cela est-il probant ? Est-ce que nous vivons mieux de cette manière ?

Dans ce cas, que faire?

Je vous invite à réfléchir à votre consommation. L’idée n’est pas de se priver, mais de regarder en face ce que nous avons acheté, puis de se demander si c’était l’expression d’une liberté, ou au contraire l’œuvre de la dictature de la mode et de la société.

Renseignez-vous sur ce qui vous tient à cœur. En cosmétique, cela peut passer par l’apprentissage de la lecture des listes d’ingrédients cosmétiques, qui sont seuls garants de la qualité et des valeurs défendues par le produit et le producteur.

Mais cela passe aussi par le fait de faire soi-même ses produits cosmétiques et d’acquérir cette indépendance. Cela permet notamment de fabriquer des soins personnalisés, conformes à vos caractéristiques et à vos besoins.

C’est ce que je vous invite à faire et à découvrir sur mon site internet. Vous verrez qu’en cosmétique, il y a beaucoup de superflu. Bien souvent, les recettes les plus simples et peut-être les moins attirantes sont les plus efficaces.

Quel est l’impact des cosmétiques sur notre planète.

Certains changements très simples peuvent avoir des impacts très importants. Par exemple, en adoptant la cosmétique solide, vous pouvez supprimer jusqu’à 5 contenants par mois, qui ne finiront pas dans les pays du tiers-monde ou dans nos océans. En utilisant des lingettes lavables plutôt que du coton, pour une personne qui se démaquille tous les jours, a aussi une énorme influence. Le fait d’utiliser un oriculi plutôt que des cotons tiges a un effet qui est assez incommensurable. Usez de votre liberté et de votre pouvoir pour vous exprimer en faveur d’un monde meilleur, avec des valeurs plus nobles et des conditions de vie décentes, pour vous-même et vos enfants.

Ne sacrifions pas notre liberté aux dictats de la mode et des normes sociales. Je pense que nous savons tous qu’il y a bien plus important que cela. À travers votre consommation de cosmétique, peut-être exprimez-vous votre liberté et vos valeurs, indépendamment des canons de beauté. Exprimez ce que vous êtes, sans honte ni amertume. Et si certaines personnes veulent observer vos achats à la loupe, eh bien qu’ils le fassent et qu’ils en prennent de la graine ! Qu’ils arrêtent de vendre ces produits, nocifs non seulement pour nous, mais aussi pour nos frères à l’autre bout de la terre.

Exprimons notre unicité avec notre liberté !

J’espère que cet article vous aura plu. Je suis Laura, du blog cosmétiques infos. Mon blog est consacré à l’étude de la consommation cosmétique. Vous y apprendrez à mieux connaître vos besoins et à savoir comment les combler, que ce soit par l’achat de cosmétiques adaptés, ou bien en réalisant vous-même vos préparations cosmétiques. Je vous souhaite une excellente journée ! Soyez heureux, unis, libres et authentiques !

2 commentaires

  • Sandra

    Merci Laura pour ton super article sur la liberté… de consommation ! J’avoue ne jamais avoir pensé à tout cela en achetant mon Tahiti douche 🙂 J’essaie de faire du mieux que je peux pour préserver la planète même si ça n’est pas toujours simple. Quand je peux, j’opte pour des produits “équitables” ou qui préservent au mieux la planète. Mais surtout je n’avais jamais pensé cette façon comme étant un pouvoir, mais tu as bien raison ! Je vais y faire plus attention à l’avenir 🙂

    • Laura Terschlusen

      Merci pour ton commentaire Sandra, rappel toi tu es reine de ton pouvoir d’achat et tu règnes sans partage 😉 à toi de voir quelle genre de reine tu veux être 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Télécharger le guide pour réaliser vous même

 votre crème visage