parité
Actualité,  Esprit critique

La parité homme/femme dans la cosmétique

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plaidoyer pour les femmes

Mes petits loups bonjour, j’espère que vous allez bien. Aujourd’hui, je vous retrouve pour vous parler d’un sujet qui me tient à cœur, c’est la parité homme/ femme. Car oui, même en cosmétique, il existe des inégalités liées au sexe de l’individu, et nul besoin d’être féministe pour désirer la parité.

Mais où se situe cette différence, me demanderez-vous ?

Je vous répondrai qu’une étude très intéressante a été faite en 2014. Celle-ci démontre que si nous prenons un produit cosmétique, par exemple un gel douche, celui-ci sera soit destiné aux hommes ou aux femmes, mais que ce même gel douche de la même marque sera plus cher quand il est à destination des femmes.

C’est ce que l’on nomme « La taxe rose ».

En effet, les femmes payeraient plus cher de quelques centimes leurs cosmétiques. Si vous trouvez cela anodin, je vous rappelle que les produits cosmétiques sont des produits que nous consommons quotidiennement, pendant notre vie entière.

À l’époque, dans mon article sur les chiffres du zéro déchets, j’avais estimé ma dépense à 385 euros annuels, consacrés à l’achat de cosmétiques pour une consommation plutôt moindre.

Bien entendu, ma première réaction en tant que femme serait de crier à l’injustice, mais je crois qu’il faut creuser un peu plus. Je ne pense pas qu’il existe quelque part un homme ventripotent qui éclate d’un rire démoniaque quand il nous pique quelques centimes à chaque achat de cosmétique !

Non, ce phénomène est sociétaire et surtout commercial. Remettez-vous dans le contexte mes petit loups. Il n’y a encore pas si longtemps, les hommes ne consommaient que le strict minimum dans le registre cosmétique. Ils n’en avaient qu’un usage utile, ne prenaient que ce qu’ils étaient finalement obligés de prendre pour rester propres et présentables, car après tout, la société ne leur en demandait pas plus.

Pour les femmes, la réalité est bien différente. La société leur impose la beauté et la jeunesse éternelle, et pour se conformer à ces attentes, les femmes dépensent leur argent depuis longtemps pour être jeunes, attrayantes, soignées, bref conforme, aux attentes qui étaient le plus souvent celles de la gent masculine, amplifiées par ce sentiment de “devoir” transmis de mère en fille.

Maquillages, colorations, après-shampooings, démêlants, fortifiants, et j’en passe… Souvent, ce cliché est représenté par l’homme qui, pour la première fois, utilise la douche de sa compagne, et peine à retrouver le simple gel douche au milieu de la multitude de produits qui s’y trouve.

Tout ceci contribue à renforcer l’image superficielle de la femme à côté du pratique et du pragmatique, beaucoup plus apprécié quand il est représenté par la gent masculine. Car pour une femme, ce serait bien souvent faire preuve de négligence que de s’en tenir à l’aspect purement pratique de la cosmétique.

Plaidoyer pour les hommes

Mais les temps changent ! L’industrie cosmétique veut maintenant mettre sous sa coupe les hommes, ces tout nouveaux consommateurs de masse.

La société pèse à présent aussi sur eux. Petit à petit, elle leur demande de s’épiler, de sentir bon la virilité, de ne pas vieillir, hé oui, c’est désormais interdit, d’être mince et athlétique, bronzé, d’entretenir leur barbe ou leur rasage par une multitude de produits dignes du cliché de la douche féminine.

À présent, les hommes usent de crème, l’homme sont soignés, mais cela n’est pas encore aussi solidement installé que pour gent féminine, aussi faut-il encore savoir ferrer le poisson et ménager les hommes, ce qui pourrait expliquer des prix plus attractifs pour ces nouveaux adhérents de la folie acheteuse des produits de beauté.

L’objectif est de rendre ces nouveaux produits pour hommes indispensables à ce public, et que la hausse des produits s’opèrera une fois ce processus commercial et sociétaire achevé. Ceci soulève un débat : faut-il soumettre les hommes au même effort que les femmes en matière d’apparence ?

Je sais que certaines femmes penseront que ce n’est que justice que les hommes soient obligés de se conformer à tous ces achats, à tout ce temps et cet argent consacré à se faire beau, comme nous, les femmes, avons dû le faire pendant tant d’années.

Cependant, pour ma part, je ne le souhaite pas. Je ne désire pas, en effet, que nos compagnons deviennent aussi prisonniers que nous de cette pression sociale et commerciale, je pense que ce serait une erreur de leur imposer cela, surtout avec la vengeance pour seul motif.

Plaidoyer pour nous tous

Personnellement, je souhaiterais plutôt un monde où ni les hommes ni les femmes ne seraient captifs du marché et des apparences, pour qu’ils puissent consacrer leur argent à des activités bien plus enrichissantes que la simple conformité sociétaire.

Je souhaite que la cosmétique, plutôt qu’une obligation sociétaire, devienne une liberté qui nous permette de décider individuellement du temps et de l’argent que nous désirons y consacrer, sans pour autant faire l’objet de clichés sexistes.

Ce combat, je le mène un peu plus tous les jours en évitant les produits “genrés”, mais aussi en allant vers une consommation plus simple, plus saine, ou encore, en réalisant moi-même mes cosmétiques afin de pouvoir les personnaliser au maximum.

Et vous ? Quel est votre avis ? Devrions-nous demander aux hommes d’en faire plus pour leur beauté ? Ou au contraire, devrions-nous leur épargner tout cela ? De la même façon, devrions-nous permettre aux femmes d’en faire moins pour leur beauté ? Mettez votre avis en commentaire !

4 commentaires

  • Pauline

    Bonsoir Laura,
    J’étais au courant de la taxe rose mais ton argument est intéressant. Je n’avais pas vu les choses ainsi. Sur le principe, je trouve ça bien que les hommes prennent un peu plus soin d’eux. Après, c’est clair que cette nouvelle pression sociétale est à but économique, et non pas pour qu’ils se sentent mieux dans leur peau !
    Je suis d’accord avec toi sur le fait que chacun devrait être libre d’utiliser des cosmétiques ou pas, comme bon lui semble. Personnellement, c’est un plaisir pour moi que de découvrir et essayer régulièrement de nouveaux produits, de nouvelles textures, de nouveaux ingrédients, etc. Mais c’est purement égoïste et non pas pour me conformer à une certaine image. Encore que, j’imagine que le conditionnement est tellement bien ancré depuis notre enfance, qu’il doit quand même y avoir une certaine dose restante chez moi aussi !
    Merci pour cette réflexion en tout cas !

    • Laura Terschlusen

      Bonjour Pauline, oui le conditionnement nous mène la vie dure j’en ressent moi même les effets. Après cette façon que tu décris de changer très souvent de produit est ce par ce que tu n’as pas trouver le bon?

      • Pauline

        Bonjour Laura,
        Pour répondre à ta question : non, en fait, j’ai trouvé au fil des années de très bons produits ! C’est juste que j’aime l’attrait de la nouveauté et que j’aime bien changer régulièrement de produits. Mais ça vient sans doute de mon esprit avide de découvertes : toujours à la recherche de nouveaux ingrédients ou de nouvelles galéniques plus “innovants”. Ou du moins un peu différents. Et c’est vrai qu’il y a maintenant beaucoup plus de recherches dans la formulation chez les marques bios ou de cosmétiques “green”. Voilà pour moi. Mais je ne dis pas que ces “nouveaux” produits sont forcément meilleurs pour la peau. Souvent une bonne crème basique suffit amplement à nos besoins, n’est-ce pas ? 😉
        En tout cas, merci pour tes nombreux articles que je trouve très intéressants !

        • Laura Terschlusen

          Bonjour Pauline , merci pour ton avis ainsi donc tu aimes découvrir souvent de nouvelle choses 🙂 Oui je ne pense que la nouveauté est pareil mais différentes 🙂 mais oui je pense qu’une crème basique fera de même. Et merci pour le compliment j’essaye de voir la cosmétiques sous un autre angle et en fait ça touche à pleins de chose politique, social,environnementale, c’est plus profond qu’il n’y parait!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Télécharger le guide pour réaliser vous même

 votre crème visage