Avis produit,  Botanique,  Conseil,  Cosmétique Fais maison débutant

Contes, histoires et vertus de plante : la mélisse

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mélisse plante chérie des abeilles

La mélisse, ou Melissa officinalis, est connue depuis plus de deux mille ans. Originaire de Turquie, elle était déjà utilisée dans l’antiquité pour calmer les personnes anxieuses.

Au Moyen-Âge, elle était une plante de choix de la pharmacopée, servant aussi bien à calmer les maux de dents ou de tête que les troubles digestifs ou encore nerveux.

À cette époque, elle servait aussi d’ingrédient phare dans des liqueurs telles que les bénédictines ou les chartreuses. Ses liqueurs fabriquées en monastère eurent du succès du Moyen-Âge à la Renaissance.

Sous Louis XIV, le rois Soleil, l’eau de mélisse était très présente et servait à soulager les malaises et les maux de tête des dames.

Le célèbre Cardinal de Richelieu l’utilisait énormément pour faire passer ses maux de tête. Cette information est parvenue jusqu’à nous, car une tentative de meurtre devait avoir pour instrument l’eau de mélisse du Cardinal. Mais celui-ci, trouvant l’odeur étrange, refusa de la boire et fut ainsi sauvé. Par la suite, il n’accepta l’eau de mélisse que des sœurs Carmélites, ce qui rendit célèbre « l’eau des Carmes »

Le nom de mélisse vient du grec « melissa » qui signifie abeille, et est d’ailleurs surnommée le piment des abeilles.

Elle porte ce nom car elle attire particulièrement les abeilles. On se servait d’ailleurs de l’attrait olfactif de cette plante pour distraire les abeilles et ainsi, récupérer plus facilement leur miel.

Une plante pour traverser les coups durs

La mélisse est une plante qui apaise le mental, que ce soit sous forme de stress, d’anxiété ou de crise d’angoisse. En plus de cela, la mélisse peut être un allié de choix pour lutter contre l’insomnie.

On lui connaît également des vertus pour favoriser la concentration, elle peut donc être utilisée dans le cadre d’une synergie antistress pour le passage d’examens par exemple.

Elle a aussi un impact positif sur la sphère digestive grâce à ses propriétés antispasmodiques. Dans le même ordre d’idée, elle lutte également contre les parasites et l’acidité intestinale.

À ce titre, on peut l’utiliser comme tonique digestif, mais aussi comme tonique purifiant, que ce soit pour préparer le corps à l’hiver ou augmenter sa résistance aux allergies saisonnières.

Certaines femmes enceintes l’utilisent contre les nausées dues à la grossesse, même si, bien entendu, cet emploi doit être guidé par la pratique et le conseil d’un professionnel de santé.

Elle améliore également la circulation sanguine et celle de tous les fluides. Cette qualité lui permet notamment de lutter contre les calculs rénaux.

Enfin, elle lutte également contre les infections virales, comme par exemple l’herpès ou le zona.

La mélisse dans la cosmétique

La mélisse est une plante apaisante, elle est donc utilisée dans le cas de peau lésée ou sujette aux démangeaisons.

Celle-ci possède aussi des propriétés anti-âge et agit contre le relâchement cutané et les rougeurs.

Sous forme d’hydrolat, elle est donc adaptée aux peaux sensibles, déshydratées, couperosées ou matures.

Recettes contenant de la mélisse

Lotion pour peau mature 100 g

Mélanger ces ingrédients :

40 g d’hydrolat de rose de Damas

25 g d’hydrolat de mélisse

30 g gel d’Aloé Vera

5 g d’extrait de concombre

16 gouttes de Cosgard

Cette recette se conserve environ 3 mois

Lotion pour peau couperosée

Mélanger ces ingrédients :

40 g d’hydrolat de ciste

25 g d’hydrolat de mélisse

30 g gel d’Aloé Vera

5 g d’extrait de vigne rouge

16 gouttes de Cosgard

Cette recette se conserve environ 3 mois

Synergie concentration

Mélanger ces ingrédients :

7 ml d’huile végétale d’abricot

70 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée

35 gouttes d’huile essentielle de mélisse

35 gouttes d’huile essentielle de romarin à cinéole

Cette recette se conserve environ 6 mois

Synergie retour au calme

Mélanger ces ingrédients :

7ml d’huile végétale d’abricot

70 gouttes d’huile essentielle de petit grain bigarade

35 gouttes d’huile essentielle de mélisse

35 gouttes d’huile essentielle d’orange douce

Cette recette se conserve environ 6 mois

Crème hydratante pour peau sensible

Les ingrédients :

20 g d’huile végétale de cameline

5 g d’huile végétale de calophylle

4.4 g de cire émulsifiante numéro 3

31 g d’eau

30 g d’hydrolat de mélisse

8 g de glycérine

20 gouttes de conservateur Cosgard

La mise en œuvre

La phase aqueuse

Versez l’eau et l’extrait de concombre (pas de concombre dans les ingrédients) dans un premier bol. Vous pouvez prendre au choix de l’eau du robinet, de l’eau bouillie ou encore filtrée.

Toutefois, je vous déconseille l’eau en bouteille, qui a un impact très négatif sur l’environnement à cause du plastique, et qui est parfois constituée de phtalates qui sont des perturbateurs endocriniens.

L’hydrolat de mélisse lui, est un merveilleux apaisant.

Les huiles végétales

Placez les huiles végétales dans un bol.

L’huile végétale de cameline est particulièrement adaptée aux peaux sensibles grâce à sa bonne couvrance.

Dans un second temps, l’huile végétale de rose calophylle est intéressante de par sa couleur verte et ses vertus circulatoires.

L’émulsifiant

Ici, nous utiliserons comme émulsifiant la cire numéro trois. Placez-en 3,5 grammes dans l’huile végétale. Puis mettez les bols d’eau et d’huile au bain-marie à feu doux.

Lorsque la cire émulsifiante numéro trois s’est dissoute dans l’huile, retirez les bols du bain-marie et mélangez l’eau et huile pendant 5 minutes jusqu’à obtenir une texture crémeuse.

Les ajouts d’actifs

Vous pouvez maintenant ajouter les actifs. Ici, vous ajouterez la glycérine qui est elle-même un excellent humectant.

Le conservateur

L’émulsifiant

Toute préparation à base d’eau a besoin d’un conservateur. Ici, on ajoutera 10 gouttes de Cosgard à la préparation, sans oublier de mélanger après l’ajout.

Cette recette, comme tous les cosmétiques, doit être testée avant utilisation. Faites un test anti allergique en plaçant un peu de la préparation dans le pli de votre coude.

Voilà mes petits loups ! J’espère que ce nouveau format de « contes, histoire et vertus des plantes » vous a plu. N’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires. Et surtout, si vous voulez en savoir plus sur l’histoire et les vertus d’une plante, demandez-le, je tâcherai de vous donner satisfaction.

Je vous dis à bientôt pour un nouvel article, mais en attendant, je vous invite à découvrir mon livre « Tambouille sans embrouille », qui est un guide pour une pratique facile, saine et éthique de la cosmétique faite maison.

https://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=melisse_ps

https://mr-ginseng.com/melisse/

https://eurekasante.vidal.fr/parapharmacie/phytotherapie-plantes/melisse-melissa-officinalis.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Télécharger le guide pour réaliser vous même

 votre crème visage