plastique
Actualité,  Esprit critique

Plastique, la Chine change la donne !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le plastique…Cela fait longtemps que nous parlons de ce problème tout en tâchant de l’oublier et de reléguer au second plan.

Vous me direz, oui on sait  ! Le plastique est polluant bla-bla-bla… ça fait la peau aux océans, à la faune marine et puis quoi  ?

Je suis toujours étonnée de la distance qu’ont certaines personnes à ce sujet. À croire que cela ne va absolument rien changer pour eux.

Il y a quelques mois, je me rendais à mon travail, quand dans le bus je croise le père d’une amie de longue date.

J’en profite, je l’interpelle et nous profitons de notre trajet pour discuter et égayer notre quotidien.

Nous en venons à parler de silicone. Je lui explique l’impacte du silicone sur l’océan, les animaux et finalement l’écosystème jusqu’à nous.

Il me regarde, il commence avec oui, mais… j’attends sa réponse, je suis curieuse d’avoir un autre point de vue et là il dit  :

«  Oui, mais… c’est important d’avoir les cheveux doux.  ».

Je reste sans voix et pétrifiée, ma première penser fut  :

«  On est foutu  … »

En plus de tuer des baleines pour maquiller des thons, maintenant on tue les thons pour rendre doux les cheveux des vieux garçons…

Misère…

Désappointée, je pense que si la majorité de la population pense comme lui nous n’avons décidément aucune chance de nous en sortir. Je me demande aussi comment font certains pour avoir autant d’insouciance. Enfin je repense à la révélation que j’ai eue il y a peu de temps. Il y a quelques semaines, j’ai appris que la situation concernant le plastique était bien plus grave que je ne l’imaginais.

Je n’écoute plus que distraitement le babillage du père de mon amie et je repense à ce fameux documentaire qui m’a appris une chose, la Chine n’achète plus notre plastique.

Quand je dis que la Chine n’achète plus notre plastique, je dis que la Chine n’achète plus nos déchets plastiques. Personnellement j’ignorais totalement que la Chine achetait nos déchets plastiques, je me rappelle m’être demandée «  Pourquoi fait-elle ça  ? Quel est l’intérêt  ?  »

Alors je vais sur la toile et je me renseigne.

Que ce passe t’il du coté de la Chine

J’apprends que la Chine ne se contente pas de récolter les déchets français (qui exporte environ 50% de leurs déchets plastiques).

En plus de cela, la Chine gère aussi ceux de la plupart des pays européens, mais aussi des États-Unis et du Japon. Au total, la Chine gère à elle seule 76  % des déchets européen !

Ainsi chaque année la Chine récupère entre 7 et 9 millions de tonnes de déchets plastiques.

Mes recherches m’amènent à comprendre ce qu’est vraiment ce qu’on appelle «  Le made in China  ».

En effet ce sont des objets fabriqués en Chine à partir des déchets plastiques des grandes puissances.

Curieuse, je m’intéresse aux efforts fais par les différents pays en ce qui concerne le recyclage de leurs déchets plastiques.

Je trouve des réponses à mes interrogations dans un article du journal Le Monde qui tient ses chiffres de platicsEurope.

Finalement la France est mauvaise élève, elle ne recycle que 22  % de ses déchets plastiques. Cependant, même les têtes de classe du recyclage telles que la République tchèque (51  % en 2016), l’Allemagne (50,1  %) et les Pays-Bas en (49,2%) ne recyclent finalement que la moitié de leurs déchets.

Mais la Chine ne veut plus être la poubelle du monde et comment lui en vouloir  ?

Ainsi, la Chine a mis fin le premier janvier 2018 à son programme de rachat et de recyclage des déchets initié en 1992, et par lequel elle importait environ 45  % des déchets plastiques produits dans le monde.

Depuis l’été 2017, la Chine avait durci les critères de qualité de rachat des déchets, mettant les États-Unis en difficulté.

La Chine ne veut plus importer de déchets américains, affirmant qu’ils sont trop “contaminés”. 

Aux États-Unis, les usines de recyclage se retrouvent ainsi avec un épineux problème sur les bras.

Au lieu de vendre les déchets qu’elles trient… elles se retrouvent à devoir payer pour s’en débarrasser !

Les déchets dit contaminés sont avant tout des déchets mal triés.

Ainsi, les matériaux recyclables et les matériaux non recyclables sont mélangés ou encore sales.

Avant, cela ne posait pas problème.

Les cubes de déchets été tout de même achetés par des entreprises chinoises qui les revalorisés pour les industriels.

Mais depuis le premier janvier 2018, les Chinois ont fixés un taux de contamination qui ne doit pas dépasser les 5  %.

Cette marge d’erreur est trop faible pour le tri américain qui s’effectue à l’heure actuelle grâce à des machines qui ne sont pas encore dotées d’une telle précision.

Vous avourez que ces problématiques concurrencent aisément la problématique des cheveux doux…

Que va provoquer ce changement majeur ?

Les optimistes prétendent que le refus des Chinois va amener les pays développés à apporter plus d’importance au tri.

Cela, afin de rentrer dans les critères de la Chine.

Peut-être même qu’avec un taux de décontamination aussi bas, les pays voudront eux même valoriser ces déchets afin d’en faire un nouveau marché.

Mais les pessimistes, eux, brossent un tout autre tableau.

Vu que la Chine refuse dorénavant de prendre en charge 50  % des déchets de la planète, il faudra trouver une autre terre d’accueil à nos ordures.

De toute manière il ne s’agira pas de l’Afrique dont une grande partie des terres sont la propriété de la Chine.

L’Inde serait un candidat beaucoup plus providentiel…

Vous l’aurez compris , même si vous ne portez pas d’intérêt à la cause environnementale, le plastique reste un enjeu politique et social majeur.

En tant que surfeurs du web sensibles au domaine cosmétique, plusieurs petits gestes pourront contribuer à réduire votre impact  :

·    Éviter les produits faits à base de silicone.

·    Boycotter les produits usants du suremballage.

·    Favoriser les magasins proposant des produits en vrac permettant la réutilisation de votre contenant d’origine.

·    Dans le cadre de la cosmétique artisanale, réutiliser les contenants des ingrédients.

·    Ne plus acheter d’eau en bouteille – préférez les contenants en verre pour le stockage des aliments.

·    Sensibiliser votre entourage au changement qu’implique ce refus de la Chine. Favoriser les cosmétiques solides qui créer beaucoup moins de déchets de par la quasi, voir l’absence total de packaging

Si l’article vous a plu, cliquez sur j’aime et partagez le!

Ne loupez pas la série de vidéo sur le zéro déchet en cliquant ici

Si vous voulez en apprendre plus sur les produits à boycotté pour une cosmétique seine et éthique, cliquer ici

Sources

https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/developpement-durable/les-dechets-recyclables-americains-s-entassent-la-chine-n-en-voulant-plus_125818

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/08/13/la-france-mauvaise-eleve-du-recyclage-des-emballages-plastique_5342099_4355770.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Télécharger le guide pour réaliser vous même

 votre crème visage