Non classé

Prenez soin de votre immunité au naturel

Partager l'article

Bonjour mes petits loups ! Aujourd’hui, en plein hiver et vu le contexte actuel, vous êtes nombreux à avoir des microbes… Du coup, j’ai eu envie de vous parler de mes petites astuces pour favoriser une immunité saine en usant des produits naturels.

Nul besoin de vous ruiner ou encore de prendre des produits forts au quotidien qui pourraient nuire à votre santé.

J’entends énormément de clients qui veulent prendre des huiles essentielles au quotidien.

Pour moi, les huiles essentielles sont comme des médicaments et donc, de la même manière que je ne recommanderais pas de prendre du Doliprane juste au cas où, je ne recommanderais pas plus la prise d’huiles essentielles au quotidien. Pour une bonne immunité journalière, je préconise des produits beaucoup plus doux.

Des hydrolats pour vous soutenir du quotidien

Pour ma part, je travaille dans la vente et je m’y rends en transports en commun.

Du coup, des gens qui reniflent, qui toussent et qui éternuent, j’en ai des tonnes qui m’entourent…

Alors, afin de me prémunir des inconvénients de l’hiver, ce sont les hydrolats que j’ai choisis.

Tout d’abord, parce que c’est une matière douce, parfaite pour une utilisation plus soyeuse.

La seconde raison, c’est que les hydrolats sont pratiques, contrairement aux huiles essentielles, et ils sont hydrosolubles.

Ce qui signifie que les hydrolats se diluent dans l’éther

Je procède de la façon suivante : le matin, quand je prépare ma bouteille d’eau pour aller au travail, je mets 2 cuillères à soupes d’hydrolat dans ma gourde. Pour le reste, je la remplis normalement avec de l’eau.

Vous me demanderez : « Oui, mais quel hydrolat ? » En fait, plusieurs choix s’offrent à vous.

Je vais vous citer mes favoris. Pour ma part, j’ai un petit faible pour l’hydrolat de bois de Laurier, qui est un excellent antibactérien, mais aussi un antiviral.

Toutefois, si vous en avez, vous pouvez utiliser les hydrolats de ravinstara, qui est un très grand classique des remèdes hivernaux. Vous pouvez aussi opter pour de la striette. Cependant, je ne la privilégierais pas, et surtout pas sur une longue période.

Pour ce qui est de la posologie, je prends ma mixture 5 jours par semaines maximum.

Je fais deux jours de pause systématique pour que mon foie évacue tranquillement.

Même si je prends ce mélange assez longtemps, toutes les 3 ou 4 semaines, je fais une semaine de pause ou encore, j’arrête tout simplement quand je me sens en bonne santé ou quand je suis moins exposée, comme pendant mes vacances par exemple.

Une autre astuce quotidienne, pour moi, c’est l’usage de la propolis tout simplement. J’en mets quelques gouttes dans mon thé du matin ; simple et efficace.

Que faire quand les symptômes sont là ?

Parfois, des petits signes de la maladie font leur apparition.

Quand ma gorge me gratte, mon premier réflexe, c’est l’huile essentielle de tea tree.

J’en mets une goutte sur un sucre ou une pastille neutre, même si le mieux ici, ce serait sur une cuillère de miel.

Si j’ai plusieurs symptômes, je fais ce que j’appelle mon grog sans alcool, dont voilà la recette :

Tout d’abord, je mets un fond de jus de citron dans lequel j’ajoute une cuillère de miel et quelques gouttes de ma fameuse propolis, puis j’ajoute 3 gouttes de ravinstara ou de tea tree sous forme d’huile essentielle. Pour qu’elle se disperse, j’ajoute 9 gouttes de Disperse, puis j’ajoute de l’eau chaude, mais pas trop.

Voilà mes petits loups ! C’étaient mes petites astuces perso pour lutter contre les maux hivernaux. Prenez soin de vous et n’ayez pas peur ; prenez soin de votre corps sereinement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.