Conseil,  Esprit critique

Dans la trousse d’une voyageuse minimalisme :

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bonjour mes petits loups, aujourd’hui je vous laisse dans les mains expertes de Léonore Emery webmaster du blog voyager-decouvrir.com qui va vous présentez sa vision de la trousse de voyage.

De l’utile au naturel.

Voyager, un retour à la nature

Pourquoi voyageons-nous ? Pour découvrir notre planète et ses recoins ? Pour se déconnecter de notre quotidien et souffler un peu du stress de notre société ? Ou simplement pour partir à la recherche de nous-mêmes et de notre lien avec la Nature ? Il existe autant de réponses qu’il n’y a d’êtres humains sur terre. Quoi qu’il en soit, c’est principalement pour découvrir les beautés du monde. Alors pourquoi détruire la nature, là où nous allons ?

Tandis que le monde se voit de plus en plus envahi par des masses de touristes, la planète en prend un coup. Les gens consomment à outrance, autant au niveau du matériel et de la nourriture que de la nature elle-même. En effet, cette nature que nous « visitons » est consommée, maltraitée.

Lorsque je suis partie en voyage, j’étais déjà pleinement consciente de ce que l’on faisait subir à notre planète, à tous les niveaux (industrie de l’alimentation, des cosmétiques, du textile, etc.) Mais une fois sur place, à découvrir par moi-même le monde, j’ai pris une claque. Notre société de consommation nous dirige droit dans le mur. C’est pourquoi l’idée d’entrer dans un mode de vie minimaliste s’est davantage imposée en moi.

Je vous propose de venir avec moi ! Je vais vous expliquer ce que j’entends par minimalisme et ce qu’il faut prendre dans sa trousse de toilette en voyage !

Voyager minimaliste : au-delà du « partir léger ».

Etre minimaliste en voyage n’est pas, je pense, uniquement le fait de se désencombrer des biens matériels et de « partir léger », c’est-à-dire avoir un sac à dos de 10kg rempli du strict nécessaire. Alors oui, c’est une étape indispensable pour entrer dans ce mode de vie alternatif. Trier, ranger et s’entourer de ce dont nous avons réellement besoin. Je l’ai moi-même fait avant de partir.

J’ai ouvert mes armoires et trier, trier et encore trier. L’armoire à habits a bien évidemment été la partie la plus difficile mais l’armoire à toilettes l’a également été. Mes dizaines de produits pour les cheveux, mes crèmes nettoyantes pour le visage, mon maquillage… La plupart a rejoint le tas « à donner, à jeter ou à finir au plus vite » et surtout ne devait plus être rachetée.

Voyager en sac à dos demande de partir avec le strict minimum pour ne pas s’abimer le dos. Mais voyager en étant minimaliste va au-delà de ça. C’est prendre peu pour privilégier les expériences et le moment présent. C’est également prendre conscience de notre impact sur l’environnement.

Oui, prendre conscience de notre impact sur l’environnement jusque dans notre trousse de toilette.

Du minimalisme jusque dans la trousse de toilette

Le minimalisme n’est donc pas simplement bien ranger, avoir une maison épurée, toute blanche et des armoires vides. La conception du minimalisme que j’ai est donc aussi une prise de conscience des réelles nécessités ainsi qu’un retour à une simplicité (que j’aime à qualifier d’ancestrale adaptée à notre époque). Par ce retour à notre véritable nature, nous apprenons à savoir ce qui est bon pour nous, pour notre corps mais aussi pour la planète.

Outre la nécessité de se désencombrer des objets superficiels et des produits en tout genre, le minimalisme comme je le conçois est donc un moyen de revenir à la simplicité, au naturel et à l’utilité. Ces trois termes sont les bases de ce qui devrait se trouver dans nos armoires à toilette tout comme dans le sac à dos d’un voyageur.

L’industrie cosmétique a participé à la destruction de l’environnement mais aussi à la dégradation de notre propre santé, de manière directe et visible. Quasiment indispensables à notre bien-être physique, les produits cosmétiques (que ce soit les shampooings, les savons pour le corps, les dentifrices, les déodorants, les soins, etc.) apparaissent pourtant très mauvais pour notre santé et pour celle de la planète. Ils sont chimiques, mauvais pour le corps et sont fabriqués dans des conditions dont l’impact écologique est extrêmement négatif (gaz à effet de serre, plastique, déchets chimiques, etc.). Mais depuis quelques années, les consommateurs semblent de plus en plus sensibles à ces effets dévastateurs et souhaitent revenir à des produits plus sains et naturels – pour tout le monde ! Le « Fait Maison » réapparait également ainsi que le « zéro déchet ». Quoi de mieux pour un voyageur (ou voyageuse !) qui souhaite vivre de manière minimaliste et en accord avec l’environnement ? C’est donc dans cette direction, qu’à mon avis, il faudra se diriger. Un voyageur parcourt le monde, s’aventure dans des pays lointains, pour découvrir la beauté qui nous entoure. Il serait dommage de la gâcher avec nos déchets et en se détériorant la santé à coup de produits cosmétiques chimiques !

Le choix des bons produits : peu mais efficace

Nous pourrions penser que voyager et/ou vivre sur la route c’est ne plus s’occuper de soi ou de se laver les cheveux une fois par mois. Au contraire, voyager n’est pas synonyme de laisser aller, de vivre comme un homme de Cro-Magnon. C’est très important de prendre soin de soi, de prendre du temps pour s’occuper de son corps, de sa peau et de son bien-être. Et pour se faire, il faut prendre avec soi des produits naturels, utiles et réfléchis – tout en restant pratiques et légers. Vous trouverez ci-dessous quelques conseils et exemples (tirés de ma propre expérience). L’idéal serait de faire soi-même ses produits, même en voyage mais je sais que trop bien à quel point cela peut être compliqué dans certains endroits. 

  • Choisissez des produits durables, naturels, bio et si possible sans emballage (dentifrice, savons et shampooings solides).
  • Privilégiez les produits dans des récipients en verre.
  • Lavez votre corps et vos affaires avec le même savon ! Oui, le savon multi-usages (corps, cheveux, lessive) est très efficace, économique et pratique (il réunit ainsi le poids de 3-4 produits en un seul !)
  • Optez pour des brosses à dents en bois/bambou. Elles sont de plus en plus présentes dans les commerces et ont un impact environnemental largement inférieur à celles en plastique.
  • Démaquillez-vous avec des « cotons réutilisables ».
  • Trouvez un soin qui vous correspond et vous n’aurez plus besoin d’en transporter 50 avec vous !
  • Si vous devez acheter sur place vos produits, regardez toujours la composition. Je sais que ça peut être dur de trouver à certains endroits des produits naturels mais il existera toujours des produits plus écologiques et durables que d’autres.

Et voilà le tour est joué ! Quoi de plus simple ?

Non mais franchement je sais que décider d’opter pour une vie plus saine, écoresponsable et minimaliste n’est pas tous les jours faciles. Mais vous n’en sortirez que plus heureux : votre corps et la planète vous remercieront !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Télécharger le guide pour réaliser vous même

 votre crème visage